Verstappen, le nouveau patron !

Alors que Leclerc était absent, Max Verstappen s’est installé en tête du Grand Prix de Monaco au premier virage pour ne plus la quitter. Le Néerlandais s’impose devant Carlos Sainz Jr et Lando Norris. Lewis Hamilton ayant connu un jour sans, le pilote Red Bull Racing prend la première place du championnat du monde.

En effet, Max Verstappen a été phénoménal. Frustré de ne pas avoir pu tout donner ce samedi lors de la séance de qualifications, il est allé chercher sa première victoire dans le cadre du prestigieux Grand Prix de Monaco. Une course dont le plus grand événement a eu lieu.. 30 minutes avant le départ ! Après avoir embouti sa Ferrari en fin de qualifications, Charles Leclerc avait reçu le feu vert de son écurie pour prendre le départ depuis la pole position. Or, dans le tour de mise en grille, le Monégasque a très vite compris que quelque chose n’allait pas. Un problème au niveau de la transmission ne lui a pas permis de prendre le départ, offrant ainsi à Max Verstappen un boulevard, n’ayant personne devant lui sur le chemin menant à Sainte-Dévote, le premier virage du Grand Prix. Malgré l’excellent envol de Valtteri Bottas, le pilote Red Bull Racing a conservé l’avantage et, à partir de là, n’a plus jamais été inquiété. Derrière le duo de tête, Carlos Sainz Jr s’est installé à la deuxième place devant Lando Norris et Pierre Gasly dans un Top 5 qui n’a pas bougé. Dès lors, il n’a plus été question que de stratégie puisque, comme à son habitude, le Grand Prix de Monaco a été plus qu’avare en dépassements. Et celui qui a lancé le bal des arrêts au stands après 28 tours a été Lewis Hamilton.

Verstappen et Red Bull Racing prennent la main

En fin de course, si Carlos Sainz Jr a confié à son stand vouloir mettre la pression sur Max Verstappen, ce dernier n’a pas sourcillé et, restant sur un rythme élevé mais confortable, est passé le premier sous le drapeau à damier agité par Serena Williams. Alors que Carlos Sainz Jr a pu célébrer son premier podium pour Ferrari, Lando Norris a fait mieux que tenir la dragée haute à Sergio Pérez. Le Mexicain a tout fait pour arracher la troisième place mais sans succès. Un résultat d’ensemble pour Red Bull Racing qui permet à l’écurie basée à Milton Keynes de déloger Mercedes de la première place du classement constructeurs pour un point, un première depuis 2013 ! Auteur d’une très belle course et avec une stratégie suffisamment opportuniste, Sebastian Vettel a su ressortir des stands sous le nez de Pierre Gasly pour prendre la cinquième place, son meilleur résultat avec Aston Martin. Lewis Hamilton doit se contenter de la septième place mais les conséquences de cette contre-performance sont importantes. En effet, arrivé à Monaco avec quatorze points d’avance sur Max Verstappen au classement du championnat, le Britannique quitte la Principauté quatre points derrière le Néerlandais qui, pour la première fois de sa carrière, pointe en tête du championnat du monde. Lance Stroll, avec une stratégie osée et des pneus durs au départ, a su remonter de la 13eme à la 9eme place, juste devant Esteban Ocon et Antonio Giovinazzi, qui a coupé la ligne quatre dixièmes de seconde derrière le Français. Le pilote Alpine sauve les meubles pour l’écurie tricolore car Fernando Alonso, jamais dans le coup, n’a pu faire mieux que 13eme. Un Grand Prix de Monaco qui n’aura pas été riche en spectacle mais aura offert quelques rebondissements.

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *