Une triste nouvelle pour Schumacher !

Alors que son état de santé a commencé à être rétabli, Michael Schumacher aurait souffert des conséquences du confinement, selon le tabloïd britannique The Mirror, pour cause de manque de soins appropriés.

Alors que les victimes directes liées à la pandémie de Coronavirus ne cessent d’augmenter dans le monde, celle-ci fait aussi de nombreuses victimes collatérales. Et Michael Schumacher en fait malheureusement partie.

En effet, selon les informations de nos confrères de Mirror, l’état de santé de l’ancien champion du monde de F1 s’est considérablement dégradé pendant la période de confinement.

Privé plusieurs semaines durant des soins qui lui sont dispensés quotidiennement depuis qu’il a rallié son foyer, le pilote allemand, victime en décembre 2013 d’un grave accident de ski dans la station savoyarde de Méribel, aurait subi des « complications de santé dévastatrices », rapporte le tabloïd, précisant que l’intéressé souffre plus encore désormais d’atrophie musculaire et d’ostéoporose.

Toujours suivi à Paris ?

Murée dans son silence, la famille de l’ex-Baron rouge n’a évidemment pas confirmé ces allégations. Elle n’avait pas davantage communiqué ces derniers jours sur la rumeur envoyant de nouveau Michael Schumacher dans un hôpital parisien pour le suivi d’un traitement expérimental entamé en avril 2019. Via la greffe de cellules souches.

« Il y a eu beaucoup de progrès au cours des vingt dernières années, mais la vérité est que nous en savons encore très peu sur ce traitement. Je ne fais pas de miracles. Nous n’avons pas fait d’expérimentation avec mon équipe, un terme abominable qui ne correspond pas à une vision sérieuse de la médecine. »

Prévenait le professeur Philippe Menasché, pionnier de la thérapie cellulaire pour soigner l’insuffisance cardiaque au sein de l’hôpital Georges-Pompidou, lors d’un entretien accordé au journal italien La Repubblica.
Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *