Running – Courir fait-il maigrir ?

C’est la question que se pose de nombreuses personnes qui veulent se mettre au running ou veulent perdre poids. Mais, il n’y a pas qu’une seule réponse pour tout le monde.

Pourquoi courir fonctionne pour certains et n’agit pas sur le poids pour d’autres ? Voici quelques éléments explicatifs pour vous aider à démêler le vrai du faux.

Cas n°1 : Quand on n’a pas fait de sport depuis très longtemps : OUI, courir fait mincir

Vous faisiez du sport, mais une blessure vous a forcé à mettre un stop à votre activité physique ? Une ou plusieurs ? Ou vous ne faisiez tout simplement pas de sport ? Arrêter le sport pendant quelque temps arrive même aux plus actifs d’entre nous. La course à pied peut être le sport de reprise idéal.

Lorsque vous décidez de vous (re)mettre au running en douceur, votre métabolisme est réactivé en profondeur. Au fur et à mesure des séances, on puise dans les graisses, on construit de la masse musculaire et on augmente son métabolisme de base. Le résultat après quelques semaines : on maigrit. Pour voir les premiers effets, il n’est pas nécessaire de faire de longues distances. Il suffit juste de créer une régularité dans votre entraînement.

La chose bonne à savoir pour les néosportifs : ce phénomène est amplifié si on fait du renforcement musculaire en plus de courir. Pour être efficace, on sollicite les abdos, les cuisses, les fesses et les bras dans un entraînement complet. Si les résultats sont rapidement probants, il faut savoir que la perte de poids est globale et qu’il est impossible de cibler un endroit dans son corps. En effet, ce sont les graisses superficielles et aussi la graisse viscérale qui partent. Il ne s’agit donc pas d’un régime à long terme.

Cas n°2 : Quand on court régulièrement avec toujours le même rythme : courir ne fait plus mincir

Si vous êtes un coureur aguerri ou simplement un sportif motivé qui chausse ses baskets régulièrement, l’effet amincissant sera léger voire inexistant. En effet, sorties après sorties, votre rythme se construit et l’intensité mise dans la course se stabilise. Le corps n’a plus besoin de s’adapter, il se met en mode « automatique » et fait tout pour dépenser le moins de calories possible pour l’effort qu’il connaît. Résultat : votre poids ne descend pas. Mais attention, cela ne veut pas dire que cette activité n’est pas bonne pour votre santé ! Le sport est toujours bénéfique notamment pour votre tonus global et votre système cardio-vasculaire.

La solution si la perte de poids est vraiment votre objectif ? Il faut changer de rythme, varier la vitesse ou la durée de votre course pour que cet entraînement continue de vous aider à perdre de la masse grasse. On mise donc sur un programme fractionné ou sur une alternance entre sorties courtes et longues.

Cas n°3 : Si on court sans faire aucun effort sur l’alimentation : on ne va pas perdre de poids durablement

Dans un premier temps, courir va donc vous faire perdre du poids. Puis le corps va s’adapter à ce nouvel effort et votre perte de masse grasse va se stabiliser. Mais si on mange davantage pour compenser l’effort physique ou si on n’opte pas pour une alimentation équilibrée, on risque de reprendre très facilement le poids perdu. Pour affiner sa silhouette avec le running, il faut consommer moins de produits industriels, moins de sucres et plus de fibres.

Mais attention, trouver l’équilibre entre alimentation saine et suffisante pour fournir des efforts sportifs n’est pas si facile. Le souci principal ? Le sport donne faim ! Et il faut apprendre à gérer ces envies fulgurantes d’avant ou d’après running.

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *