L’UFC, Une reprise très prochainement ?

Alors qu’il avait fait scandale en disant vouloir maintenir les combats de MMA, Dana White président de UFC avait finalement fini par annuler le gros événements UFC 249.

Alors qu’il a perdu une petite bataille, en ne réussissant pas à organiser l’UFC 249, Dana White ne s’avoue pas vaincu pour autant.

En effet, même s’il a été obligé de déplacer son UFC 249, Dana White espère toujours être le premier à organiser un événement sportif malgré les mesures de confinement.

« Aujourd’hui, nous avons reçu un appel du plus haut niveau auquel vous pouvez aller à Disney et du plus haut niveau à ESPN … Et les pouvoirs en place m’ont demandé de me faire machine arrière et de ne pas organiser cet événement samedi prochain. »

Intervention de Dana White

White, pourtant, avait trouvé la solution miracle. Son événement, qui devait initialement avoir lieu au Barclays Center de Brooklyn, allait finalement avoir lieu au Tachi Palace Casino Resort, à Lemoore, en Californie, près de Fresno. L’établissement est situé sur une réserve indienne. Sur des terres tribales -une « Fight Island »- où la loi californienne ne s’applique pas.

Une belle manière de contourner l’interdiction de tous les combats jusqu’au 31 mai dans cet état.

Une île pour les combats !

Alors qu’il voulait son événement de force dans une réserve indienne, les politiques ont rapidement réagi face à cette nouvelle.

 « Cet événement impliquerait des dizaines de personnes se rendant en Californie et se rendant à un casino dans un but que personne ne peut honnêtement affirmer être essentiel … Je comprends que cet événement doit avoir lieu sur des terres tribales et n’est donc pas soumis à la loi de l’État. Cependant, au mieux, cet événement bloque les ressources médicales et envoie un message selon lequel les mesures de confinement peuvent être bafouées. »

Avait regretté la sénatrice Dianne Fenstein dans son communiqué.

Mais Dana White, s’il dit se soucier de la santé de ses combattants, et de celle des spectateurs de ces événements (l’UFC 249 devait avoir lieu à huis clos et tirer ses recettes du pay-per-view), est prêt à lancer sa machine dès que son partenaire lui donnera « le feu vert. »

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *