L’importance des fessiers et ischios ?

Tout aussi importants que les quadriceps, les ischio-jambiers et les fessiers doivent faire l’objet d’une attention particulière lors de vos entrainements, notamment en raison de leur action sur le bassin et la posture.

En effet, bien que les hommes ne prennent pas très au sérieux cette zone, elle est néanmoins très importante, et aussi l’une des zones les plus appréciés par les dames !

Mieux connaître votre corps !

Pour bien faire travailler une partie précise du corps, il faut savoir comment celle-ci fonctionne. Alors, avant de vous muscler les fessiers et ischios, notez que les muscles ischio-jambiers sont au nombre de 3, tout comme les fessiers, et ils jouent tous un rôle essentiel sur un plan fonctionnel !

Les 3 muscles ischio-jambiers

Biceps fémoral ou crural : La longue portion a pour origine l’ischion et se termine sur le péroné. La courte portion a pour origine le fémur et se termine également sur le péroné.

Ce muscle permet de fléchir le genou et de faire l’extension de la hanche (longue portion). Si le genou est fléchi, il fait la rotation externe.

Semi-membraneux : Placé sous le demi tendineux, il est bi-articulaire et va de l’ischion au tibia.

Celui-ci permet aussi de fléchir le genou et de faire l’extension de la hanche. Si le genou est fléchi, il fait la rotation interne du tibia sur le fémur.

Semi-tendineux : Il a pour origine l’ischion et se termine sur la patte d’oie (partie supérieure et interne du tibia).

Ce dernier muscle permet de fléchir la jambe sur la cuisse et de réaliser l’extension de la cuisse sur le bassin. Si le genou est fléchi, il fait la rotation interne du tibia sur le fémur.

Les ischio-jambiers ont aussi un rôle dans la stabilisation du genou. De plus, ils doivent représenter 60% du rapport de force entre ischios-jambiers et quadriceps.

Les 3 muscles fessiers

Une fois encore, les fessiers jouent un rôle semblable et complémentaire aux ischios.

Grand fessier

Il est mono-articulaire et va de l’os iliaque, du sacrum et du coccyx au fémur (grand trochanter). Le grand fessier permet l’extension de la hanche, c’est-à-dire amener la jambe en arrière du corps. Il est aussi rotateur externe de la cuisse sur le bassin.

Moyen fessier

Il est lui aussi mono-articulaire. Sa forme est en éventail et il recouvre le petit fessier. Il prend son origine sur l’os iliaque, dans la fosse iliaque externe, et se termine au niveau du fémur sur le grand trochanter (fémur).

Le moyen fessier est abducteur de la hanche (élévation latérale de la jambe). Il permet aussi la rotation interne et externe de la hanche suivant que l’on regarde du côté de ses fibres antérieures ou postérieures.

Il est abducteur et rotateur interne de la cuisse. Ces muscles se contractent alternativement lors de la marche et interviennent aussi lors des extensions de hanche, qui demandent beaucoup de force.

Petit fessier

Il va de l’os iliaque au fémur et se termine sur le fémur au niveau du grand trochanter.

Il exercice les mêmes fonctions que le moyen fessier du fait de ses origines et insertions similaires mais avec un degré moindre.

Leur rôle dans votre posture

Les muscles ischio-jambiers et les fessiers jouent un rôle prépondérant dans votre posture d’ensemble. Ainsi, les ischio-jambiers, de par leur insertion d’origine sur le bassin, vont influer sur la position de celui-ci ainsi que sur celle de la colonne vertébrale. Ce sont indirectement eux qui peuvent causer des douleurs lombaires s’ils ne sont pas assez toniques ou s’ils manquent de souplesse.

Le grand fessier permet de maintenir la posture en position verticale par son action de redressement du bassin et il participe à l’équilibre en position debout. Une faiblesse de ce dernier peut conduire à une hyperlordose (grande cambrure) et donc, là aussi, à d’éventuelles douleurs lombaires.

Le moyen fessier et le petit fessier permettent de stabiliser le bassin lorsqu’on se tient sur un pied et de participer à l’équilibre (par l’exemple lors de la marche). Il est abducteur de la cuisse (élévation latérale de la jambe) et permet de stabiliser le bassin si on se tient sur une jambe. Il est également rotateur interne par ses fibres antérieures et rotateur externe par ses fibres postérieures qui participent à l’extension de la hanche.

Enfin, si des muscles “chouchoutés” sont essentiels à un corps en bonne santé, ils peuvent également apporter un petit plus non négligeable d’un point de vue esthétique…
Les ischios-jambiers assurent le galbe de l’arrière cuisse d’où le nom de “biceps” pour le biceps crural. Le travail des fessiers permet quant à lui d’accentuer le galbe de profil (le bombé du fessiers) et de dos en creusant les fessiers sur le côté.

Il est également important de bien étirer ces muscles afin d’avoir une bonne souplesse car une raideur excessive de ces derniers est souvent la cause de douleurs diverses en raison de leur action sur le bassin.

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *