LeBron James en dépression ?

Pandémie du Covid-19 oblige, la NBA est à l’arrêt depuis 15 jours, et LeBron James du haut de ses 35 ans vit ça très mal, et ne voit pas la coupure forcée engendrée par le coronavirus comme un moyen de reposer son corps.

En effet, LeBron James trouve le temps long, très long. Et pourtant, la star des Lakers va devoir prendre son mal en patience puisque la reprise de la NBA, arrêtée depuis quinze jours, n’est pas attendue avant fin mai. Si la saison reprend, LeBron James espère évidemment que la saison ne sera pas purement et simplement arrêtée, mais la reprise ne doit pas se faire dans n’importe quelles conditions.

«Il ne faut pas aller directement en play-offs. Cela discréditerait les équipes qui ont lutté depuis 60 matches dans cet objectif, a-t-il expliqué dans le podcast Road Trippin. Un camp d’entraînement de dix jours à quinze jours, et une fin de saison régulière raccourcie à cinq ou dix matches suffiraient à être prêts pour les play-offsQue vaut le sport sans fans ? Il n’y a pas d’excitation, pas de pleurs, pas de joie…»

Propos de LeBron James

«Ce que je n’aime pas entendre, c’est: « Les gars se reposent maintenant » ou  « LeBron, il a 35 ans, il a tellement de minutes de minutes dans les jambes, maintenant il se repose. » C’est en fait le contraire pour moi, parce que mon corps, quand nous avons arrêté de jouer, me demandait :  « Qu’est-ce que tu fous ? Qu’est-ce qui se passe ? C’est le 13 mars, tu te prépares pour les play-offs, pourquoi tu t’arrêtes maintenant ? »»

A-t-il expliqué
Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *