Echec musculaire : Une méthode d’entraînement efficace ?

De nombreuses personnes entendent parler de la notion d’échec musculaire sans pour autant savoir ce que c’est. L’échec musculaire est une technique d’entraînement prisée par de nombreux sportifs, afin de se muscler plus vite. Mais cette méthode est-elle vraiment valable ?

Quand on fait de la musculation, il est très fréquent de tout donner à chaque série, et c’est d’ailleurs ce slogan “no pain no gain” (“pas de douleur, pas de gain”, autrement dit, on n’a rien sans rien, qui circule de plus en plus chez les personnes qui font de la musculation. Mais au-delà de l’expression, est-il réellement nécessaire de tout donner et d’atteindre l’échec musculaire pour prendre du muscle ?

Chez la plupart des personnes qui pratiquent la musculation, nous avons l’impression que l’échec musculaire est la preuve ultime que l’on a tout donné, et que l’on a réussi sa séance. Et on s’imagine à tort que grâce à cette méthode et surtout cette fatigue musculaire, on va garantir un corps muscler rapidement. Mais ce n’est évidemment pas si simple !

Dois-je favoriser l’échec musculaire ou m’arrêter avant ?

Au fait, il n’y a pas de bonne ou mauvaise réponse à cette question. Car il est prouvé scientifiquement qu’aller à l’échec permet de solliciter le plus de fibres musculaires lors d’un effort. Cela, permet ainsi d’obtenir le plus de gain musculaire. Mais, il est aussi démontré que la quantité de l’effort réalisé par séance ; autrement dit : le nombre de séries est un facteur très important de l’hypertrophie musculaire.
 
Si vous décidez alors d’aller à l’échec musculaire à chaque série, vous devrez réduire le nombre total de séries que vous ferez dans votre séance car vous allez accumuler plus de fatigue. Cette fatigue vous obligera aussi à réduire votre charge pour continuer de faire le même nombre de répétitions. Et par conséquent, vous devrez récupérer plus longtemps entre chaque série et entre chaque séance de musculation.

Se rapprocher de l’échec sans l’atteindre

Le dilemme est alors de trouver le meilleur compromis entre l’intensité et le nombre de séries réalisées pour avoir le maximum de gain musculaire. En fonction des méthodes, des séances et de l’organisation de vos entraînements, vous pourrez aller à l’échec sur une ou plusieurs séries dans votre séance.

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *