Coronavirus : Un footballeur tue son fils

C’est une histoire digne des plus grands films hollywoodiens, et de psychose. Et pour cause, Cevher Toktas est passé aux aveux.

Alors qu’il est âgé de 5 ans de seulement, le fils du défenseur turc a été étouffé par son père, alors qu’il venait d’être admis aux soins intensifs à cause du Coronavirus.

Défenseur central de Bursa Yildirim, Cevher Toktas a en effet assassiné son fils, l’étouffant avec un oreiller alors que le petit garçon âgé de cinq ans venait d’être admis à l’hôpital avec des symptômes apparents du coronavirus.

Les médecins ont d’ailleurs rapidement conclu que le garçonnet était décédé de causes naturelles, des suites de son infection au Coronavirus. Mais alors que la famille avait déjà organisé les funérailles de l’enfant, Cevher Toktas s’est spontanément présenté à la police pour avouer son crime, justifiant son geste par une crise de nerfs incontrôlée.

« J’ai appuyé un oreiller contre le visage de mon fils qui était couché. Pendant 15 minutes, je l’ai serré sans jamais le retirer. C’est quand il a cessé de bouger que je l’ai relâché … Je ne l’aimais pas . Je ne l’ai jamais aimé depuis qu’il est né. »

A-t-il avoué, ajoutant pour expliquer son acte

Après ses aveux, la justice turque à fait procéder à l’exhumation du cadavre de l’enfant pour pratiquer une autopsie et Cevher Toktas risque désormais la prison à perpétuité.

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *