Bien-être : le jeûne intermittent comme bienfaiteur

Alors bien que beaucoup de personnes ne savent pas encore en quoi ça consiste, le jeûne intermittent est devenu tout de même en quelques années une pratique très à la mode qui consiste à s’alimenter durant un créneau horaire précis.

En effet, pour maigrir durablement et efficacement, le jeûne intermittent reste l’une des pratiques alimentaires les plus efficaces pour retrouver son poids de forme tout en adoptant une alimentation saine et équilibrée et surtout sans privation.

Il n’y a pas vraiment de temps limite quant à sa durée. Dès que vous aurez (re) trouvé votre poids de forme, vous pourrez l’adapter aisément en fonction de vos besoins et envies pour maintenir votre poids.

Comment s’alimenter durant le jeûne intermittent ?

Le jeûne intermittent n’a pas vraiment de menus spécifiques, mais en adoptant de bons principes alimentaires et en évitant certains types d’aliments transformés et industriels, vous perdrez rapidement de la masse graisseuse.

Les règles de base à suivre dans un régime de jeûne intermittent sont de consommer au maximum des aliments pas ou très peu transformés, de consommer des protéines maigres ainsi qu’une grande quantité de légumes et de fruits, des glucides en quantité raisonnable et des bonnes graisses. Vous pouvez boire de l’eau, du café et d’autres boissons à zéro calorie pendant la période de jeûne pour vous aider à réduire la sensation de faim.

Il est très important de manger principalement des aliments sains et de ne pas surconsommer de nourriture pendant votre fenêtre de repas. Cela ne fonctionnera pas si vous mangez beaucoup de nourriture industrielle ou un nombre trop élevé de calories.

Quels sont les bienfaits du jeûne intermittent sur le corps ?

Une hausse du métabolisme lipidique

Durant la phase de jeûne le métabolisme va fonctionner à son maximum, plus longtemps le corps ne sera pas alimenté, plus il va puiser dans les réserves de tissu adipeux. Une fois que nous avons utilisé tout notre stock de glycogène, l’énergie provenant des glucides, et qui est stockée dans notre foie ou dans nos muscles, notre corps se met à utiliser comme source d’énergie principale notre masse grasse.

En effet, 8 à 12 heures après le dernier repas, le métabolisme va passer en état de cétose et brûlera ainsi de la masse grasse, c’est-à-dire de la graisse quand il aura besoin d’énergie.

L’augmentation du niveau d’énergie

Pendant la période de jeûne, le corps va se « détoxifier » en entraînant un renouvellement cellulaire. La digestion et les autres mécanismes liés à l’action de se nourrir qui nécessite presque toute l’attention de notre organisme sont mis sur pause.

Durant le jeûne, notre corps à la possibilité de produire plus d’hormones de croissance pour le renouvellement cellulaire. Les hormones de croissance augmentent le métabolisme lipidique et favorisent la croissance musculaire.

Dans le même temps le système immunitaire se rétablit et la qualité du sommeil s’améliore. Grâce à la hausse du métabolisme lipidique, le corps a une source de carburant constante qui est notre graisse, le niveau d’énergie sera donc au maximum au quotidien.

L’amélioration de la composition corporelle

Limiter la prise alimentaire à une plage horaire stricte va naturellement diminuer notre apport calorique, ce qui va favoriser la perte de poids. Il faut noter que le jeûne intermittent contribue à augmenter les niveaux de la noradrénaline qui est une hormone qui stimule notre métabolisme et qui va nous aider à brûler des calories tout au long de la journée.

Favorise l’autophagie

L’autophagie est une forme de nettoyage cellulaire, nos cellules se mangent elles-mêmes. Elles vont s’auto-réparer et enlever tout ce qui est endommagé ou non nécessaire. Ce nettoyage cellulaire permet donc l’amélioration de la santé du métabolisme.

Durant la période de jeûne on va observer une diminution des taux d’insuline et du glucose dans le sang ce qui va permettre, notamment au niveau du foie l’activation du mécanisme d’autophagie. L’organisme va ainsi se débarrasser des molécules qui ne sont pas correctement formées, dysfonctionnelles ou encore qui sont abîmées.

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *