Apnée : Le nouveau record de Arnaud Jerald

Alors qu’il est déjà détenteur du record du monde de plongée en poids constant bi-palmes avec 116 mètres depuis mardi, Arnaud Jerald a encore une fois battu d’un mètre son meilleur résultat ce samedi lors du Vertical Blue aux Bahamas.

En effet, seulement quatre jours après avoir atteint – 116 mètres en poids constant bi-palmes, et battu le record du monde (qui était à – 115 m), Arnaud Jerald a remis ça ce samedi aux Bahamas lors du Vertical Blue. Pour sa deuxième plongée de la mythique compétition, le Français a mis la barre très haut avec une descente au fin fond des abysses, à – 117 mètres, battant donc ainsi d’un mètre son propre record !

Alors que la plongée de – 116 mètres s’était parfaitement bien déroulée mardi, il a cette fois réussi à améliorer sa technique, comme son palmage mais aussi son travail de compensation des oreilles. 

« Je m’attendais à ce qu’il y ait moins de pression, suite à ce que j’ai réalisé mardi, mais en fait il y en avait plus cette fois Chaque année je m’entraîne pour un record. Et là, comme je venais d’en signer un, j’avais l’impression de gagner une année. Comme sauter une classe. Du coup, j’étais encore un peu plus concentré que d’habitude. Techniquement, j’ai beaucoup mieux maîtrisé, j’étais mieux que la première plongée ... Je me suis régalé, vraiment. Je me suis aussi senti plus en confiance. Quand je suis sorti de l’eau, je me suis mis devant les juges. J’ai secoué la tête à fond pour me réveiller un peu et là, encore une fois, tout le monde était mort de rire. Et ils m’ont donné le carton blanc. »

Arnaud Jerald

Un athlète hors norme

Arnaud Jerald est un athlète hors norme, de par ses performances, sa précocité et aussi sa maturité bluffante. Le Marseillais n’a que 25 ans. Il vient d’accomplir en trois ans ce que certains des plus grands apnéistes ont mis quinze ou vingt ans à concrétiser.

S’il est dans une forme éblouissante et en parfaite osmose avec les eaux chaudes du Dean’s Blue Hole, un trou bleu naturel de 202 m de profondeur, c’est en partie parce qu’il s’est rigoureusement entraîné ces derniers mois, notamment avec le Cercle des nageurs de Marseille, club où officie ente autres Florent Manaudou.

Cette marque à – 117 mètres est le quatrième record du monde pour Jerald. Avant mardi, il avait déjà marqué l’histoire en septembre 2020 avec – 112 mètres de profondeur lors de la Coupe d’Europe, à Kalamata en Grèce. Et il y a deux ans, en mai 2019, il avait déjà battu le record en poids constant bi-palmes (108 m), en Égypte.

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *